La méthode de stockage adaptée au photovoltaïque à grande échelle



Un projet de système de stockage d’énergie 2MW pourrait être en expérimentation au Royaume-Uni à partir de septembre prochain. La société Toshiba est chargée de conduire ce projet très important en matière de stockage d’énergie. L’annonce a été faite récemment par le fabricant japonais de matériel électronique et informatique. S’appuyant son savoir-faire reconnu, l’entreprise devra mettre au point le premier système de stockage d’énergie qui fonctionne avec une batterie lithium-titanate de 2 MW. Il s’agit d’une méthode de stockage parfaitement adaptée aux panneaux photovoltaïques.


Le projet

C’est au centre de l’Angleterre que se fera l’installation de la batterie 1 MWh SCiB de Toshiba en vue de la réalisation dudit projet. Il est bon de rappeler que le système de stockage d’énergie peut être une solution polyvalente en matière de gestion l’approvisionnement en électricité. Pour cela, il faut prévoir un déploiement à très grande échelle. Toshiba devra donc installer son dispositif dans les systèmes de génération photovoltaïques et éoliens. Ce qui va permettre une régulation plus efficace de la puissance de crête ainsi qu’un dépassement des fluctuations de fréquences et du rendement intermittent. L’avantage de ce système, c’est que sa connexion au réseau électrique permettra la stabilisation de ce dernier ainsi que son renforcement.


Une véritable innovation

Pour l’essentiel, il convient de retenir que les batteries SCiB de Toshiba sont des batteries en lithium-titanate qui ont une durée de vie très élevée en plus de leurs performances exceptionnelles. C’est pour cette raison que pour de nombreux experts du domaine, elles sont présentées comme les batteries solaires du futur. Outre l’Angleterre, des projets d’installation de systèmes de stockage d’énergie basés sur les batteries lithium-titanate sont en cours de réalisation dans des pays comme l’Italie et le Japon. Mais la particularité dans ces deux pays c’est que ce sont des des systèmes ESS de 40 MW qui seront mis en place.