2015: Le photovoltaique fait le plein d’energie

Au niveau international, l’énergie photovoltaique a « la banane ». Le cout de production moyen a considérablement baissé et il égale le cout des énergies dites classiques déclare l’IRENA dans une étude de Janvier 2015.

Dommage au niveau français, le marché stagne quand les acteurs étrangers croissent, notamment an Asie ou aux USA.

Les français ont perdu confiance (baisse des crédits d’impôts puis suppression au 01/2014, baisse des rémunérations par le 2 dans le résidentiel et par 3 pour les parcs) et les appels d’offre pour des projets majeurs sont rares. Finis les efforts de 2011 dont on récolte encore les fruits.
Les professionnels attendent du coup que la situation soit clarifiée avec le PPE ou Programmation Pluriannuelle de l’Energie qui doit fixer le cap (notamment les objectifs de puissance en MWc sachant que les objectifs de 2020 ont déjà été atteints avec5400 MWc de puissance connectée fin 2014.

Pour autant les messages des décisionnaires européens ne sont pas rassurants. Ils prônent l’arrêt du soutien public et une adaptation à la loi du marché.

A date le tarif d’achat de l’électricité photovoltaique est de 26.97c€ dans le résidentiel (-5.4% en 1 an en 2014) et 6.98c€ pour les installations au sol (centrales).
Ces tarifs, ce manque d’élan politique, les rapports indiquant que l’autoconsommation des particuliers ne sera pas une solution…tout cela conduit à des pertes d’emplois et a finaliser le démantèlement de la filière française. Les autres continents en profitent.